OBJECTIF

   

Grâce à l’épargne de ses actionnaires, Garrigue, société de capital risque solidaire, accompagne financièrement des entreprises en création ou en développement avec le même objectif :


« L’objectif de Garrigue est la plus value sociale, en termes d’emplois stables, de vie démocratique,
de respect de l’environnement et de lutte contre l’exclusion »


   

Garrigue est une société coopérative de capital-risque, qui investit dans des entreprises d’utilité sociale.

   

Depuis ses débuts, la vocation et l’innovation de Garrigue est de faire émerger des petites initiatives collectives, renforcer leurs fonds propres, en mettant en relations deux catégories de personnes : des entrepreneurs proposant de développer une offre écologique et coopérative, et des épargnants désireux de les accompagner, en investissant dans ces entreprises alternatives et solidaires.

   

Aujourd’hui, la bonne santé des entreprises parrainées prouve le bien fondé d’une démarche de prise de risque visionnaire, où l’utopie rencontre un marché : celui des nouvelles tendances de la consommation et de la citoyenneté.

   

Garrigue : une utopie qui a fait ses preuves !

    

     

I. Les choix :

   

Les sociétés dans lesquelles Garrigue investit doivent avoir les caractéristiques suivantes : des sociétés commerciales, (S.A.R.L., S.A., SCOP, SCIC…) qui ont en règle générale un capital de départ inférieur à 100 000 euros, dans la catégorie des TPE ou PME (non cotées sur un marché réglementé).

  

L’utilité sociale se juge sur plusieurs critères :

   

La nature du produit défini comme "durable", c'est-à-dire apportant une amélioration à l'environnement physique et social sur le long terme. D’où une présence importante dans les domaines écologiques (produits biologiques, énergies renouvelables...). Afin de concentrer ses énergies en s’appuyant sur un savoir-faire capitalisé, Garrigue privilégie un soutien aux entreprises qui se développent autour de quatre axes :

L’écologie en général, et en particulier le commerce biologique et les énergies renouvelables

Le commerce équitable

Le développement équilibré du territoire, par exemple à travers le soutien au développement d’entreprises dans les territoires délaissés (banlieues régions rurales du Nord ou du Sud…)

Les nouvelles technologies de l’information et la communication.

   

L’accès à l’emploi : La volonté de participer à la lutte contre l’exclusion infléchit les choix de Garrigue en direction des entreprises qui tentent d’ouvrir l’accès à l’emploi à ceux qui s’en trouvent exclus.

La forme de management : les choix favorisent la coopération dans la gouvernance et la gestion de l'entreprise. Il est aussi tenu compte de la volonté d'autonomie financière et d'appropriation des moyens de production par les salariés de l’entreprise.

   

Garrigue, elle-même de forme coopérative pour signifier le mode de gestion solidaire, ne s’arrête pas à la création d’emplois. Au-delà de ce principe, Garrigue veut encourager une pratique citoyenne et maîtrisée de l’économie. Les investissements qu’elle réalise se situent dans une perspective de développement durable de long terme, excluant la recherche de profit à court terme.

   

   

II. Garrigue pratique :

   

     Transparence et Traçabilité :

   

Tout souscripteur peut choisir le secteur dans lequel sera investi son argent :

- Produits Bio et équitables

- Commerce équitable

- Développement local et lutte contre l’exclusion

- Ecologie et Environnement

- Fonds Afrique

   

Contrairement à un placement dans un fonds ‘générique’, détaché de toute dimension locale ou sociale, chez Garrigue, l’épargne reste 100% traçable. Chacun peut suivre le « parcours » de son argent et en voir les effets.

   

Chez Garrigue, le retour sur investissement ne se mesure pas d'abord en pourcentage, mais en bénéfices humains : création d’emplois, bien être pour les humains et la planète, ainsi que développement de territoires défavorisés.

   

Chez Garrigue, l’argent n’est pas seulement placé : il est en phase avec des valeurs.

Bien plus qu’un placement, c’est un engagement.

   

Chez Garrigue, la quasi totalité de l’argent placé va aux entreprises, les frais de fonctionnement étant inférieurs à 2%.

   

   

     Fiscalité :

  

Les souscriptions au capital de Garrigue bénéficient de la réduction d’impôt prévue pour le souscripteur au capital d’une société non cotée.

Les contribuables domiciliés fiscalement en France peuvent bénéficier d’une réduction :

  - de leur impôt sur le revenu égale à 18 % des souscriptions.

Les versements sont retenus dans la limite annuelle de 20 000 euros pour les contribuables célibataires, veufs ou divorcés et de 40 000 euros pour les contribuables mariés soumis à imposition commune.

ou

  - de l'impôt de Solidairé sur la Fortune (ISF) égale à 50% des souscriptions, retenue dans la limite d'un plafond de 45 000 €.

   

Pour conserver l’avantage fiscal les parts ou actions doivent être détenues jusqu'au 31 décembre de la 5ème année suivant la souscription pour éviter toute annulation des avantages fiscaux octroyés, (sauf en cas de vente pour licenciement, invalidité ou décès de l'un des conjoints.)

   

   

     Risques :

  

Les entreprises dans lesquelles Garrigue investit sont en général de jeunes entreprises, soit en cours de création, soit nouvellement créées. L’activité est donc du capital-risque, avec la perspective d’un taux de défaillance de l’ordre de 10 à 20 %, difficilement compensable par les plus values sur les cessions de parts des entreprises les plus rentables, puisque le profit, sans être négligé à terme, n’est recherché en priorité par aucune d’elles.

   

Dans les perspectives d’avenir, les hypothèses prises en compte pour les taux de défaillance sont : 15 % pour les investissements en capital dans les entreprises de moins de 5 ans, et 10 % pour les comptes courants d’associé.

   

Les facteurs favorisant la pérennité des actifs de Garrigue sont :

- l’activité des entreprises associées répondant à des besoins durables, autant individuels que collectifs,

- l’accompagnement de proximité réalisé en France par les partenaires locaux de Garrigue (principalement des membres des CIGALES), en Afrique par TECH-DEV et ses partenaires africains

- la gestion en grande partie collégiale (faisant au besoin appel à des concours d'experts bénévoles) des équipes de direction des entreprises.

   

S’il reste, malgré la prudence des choix du directoire, une part non négligeable de risques financiers, elle est assumée d’autant mieux par les épargnants qu’elle vise à minimiser autant que possible les risques sociaux et écologiques en soutenant un mode de développement soucieux des générations futures.

   

Le souscripteur de parts de GARRIGUE sait qu’il investit aussi pour les générations futures.

   

De plus, une part de risque est assurée par OSEO GARANTIE dans des entreprises de moins de 7 ans.

   

  

  

III Garrigue dans son contexte national

   

Garrigue est ainsi une des rares sociétés en France répondant aux critères d’agrément des sociétés de capital risque « solidaire » au sens de la loi, c’est à dire « ayant plus de 40 % de son actif net dans le capital d’entreprises solidaires » et pouvant servir d’intermédiaire pour les placements des Fonds Commun de Placement d’Entreprise (FCPE) solidaires.

  

Par son activité Garrigue soutient la création d’emplois, mais tente aussi d’encourager une pratique citoyenne et maîtrisée de l’économie en présentant une alternative concrète et économiquement viable aux épargnants recherchant une affectation utile de leur épargne.

L'activité de Garrigue s'étend sur l'ensemble du territoire national. Elle est plus spécifiquement développée en Ile de France, Bretagne, et La Réunion, régions dans lesquelles il existe des sections territoriales permettant le rapprochement de l'épargne avec l'investissement.

A terme, si le territoire répond favorablement, une section située dans le Sud Est de la France sera constituée. Le territoire ambitionné étant les régions Provence Alpes Côtes d'Azur et l'Alsace.

   

   

En outre, Garrigue est membre fondateur de l'association FINANSOL qui regroupe les acteurs des finances solidaires.

   

   

La prise de parts sociales dans GARRIGUE a obtenu, depuis 2001, le label FINANSOL

Le Comité du label Finansol est composé de personnalités indépendantes représentatives de la société civile. Elues pour deux ans, elles sont issues des mondes de l'économie sociale et solidaire, financier, éthique, syndicaliste et journalistique.

Le Comité du label identifie pour l’épargnant les produits financiers «ayant fait la preuve de leur solidarité par leur contribution au financement d’activités d’utilité sociale et de leur transparence par une information fiable, régulière et claire des souscripteurs».

logo Finansol