VISION

  

Notre action se situe dans l’esprit défini, dans les années 1980, par le Manifeste de l’Agence de liaison pour le développement d’une économie alternative (ALDEA) repris en préambule des statuts de Garrigue (téléchargeable en bas de cette page) :

  

  

« Lorsqu’un problème nous résiste malgré d’énormes efforts de recherche,
nous devons mettre en doute ses données premières.
L’imagination est alors plus importante que la connaissance. »
A. Einstein
 
Le problème qui résiste, c'est celui de la faim :

- faim du corps, dans les pays du tiers monde, présente aussi dans nos pays, mais cachée et niée
- faim d'être, dans une société où l'ultime référence est l'argent,
- faim exploitée, devenue marché du siècle.

 
Nous n'acceptons pas cette faillite et mettons en doute ses données premières :

 
- dogme de la loi du marché des riches, dont les déséquilibres seraient miraculeusement corrigés,
- mythe de l'Etat Providence, dont la sollicitude pourvoirait au bonheur de tous,
- foi en la société d'abondance au bout d'une longue route pavée des vertus du travail, du progrès technologique, de l'exploitation intensive des ressources naturelles, sous l'éclairage unique de la rentabilité financière,
- fatalité du surarmement pour préserver, à l'Ouest comme à l'Est, le pouvoir des nantis... mirage de la - compétition, réalité de l'exclusion.

  

Nous nous sentons capables d'un autre idéal et nous voulons imaginer un monde où chacun retrouve la liberté de conduire son destin et participe à l'économie de son environnement.
 
Certains vivent déjà cette utopie, qui devient ainsi réalité.

 
Dans de tels lieux, accessibles à tous:
- l'argent n'est pas le maître mais l'instrument,
- la valeur individuelle n'est pas confondue avec la richesse matérielle, les diplômes ou la position sociale, mais est reconnue dans la faculté d'être et de partager,
- le travail n'est pas l'obligation de gagner sa subsistance, mais le moyen de se développer en contribuant à la vie du groupe, en harmonie avec les forces de la nature,
- l'efficacité n'est pas le fruit amer de la compétition et de l'exclusion, mais le résultat tant de l'effacement des intérêts particuliers que de l'imagination dans la simplicité des moyens,
- l'activité économique ne concourt pas à la prolifération des besoins, mais répond à la nécessité et à l'attente des Hommes.

  

Nous nous situons dans cette perspective.
 
Nous participons à la création et au développement de nouvelles entreprises en leur apportant des ressources humaines et financières.
 
Nous poursuivons l'analyse critique des modes de production actuels, et la recherche de propositions alternatives concrètes.

  

Pdf Télécharger les statuts de Garrigue